Prévention Drogues et Addictions

Dans le cadre des Préventions Santé dispensées à St Do, les élèves de 3ème ont assisté ce jeudi 2 février à une prévention sur les drogues et addictions, dispensée par un policier formateur anti-drogue.
Que ce soit une drogue licite (tabac, alcool) ou illicite (cannabis, cocaïne)
mieux vaut connaitre les risques que l’on prend en la consommant.

La prévention des conduites addictives vise à développer chez l’élève des compétences psychosociales lui permettant de faire des choix éclairés et responsables, pour lui-même comme vis-à-vis d’autrui et de l’environnement.
Elle permet de le préparer à exercer sa citoyenneté avec responsabilité.

Elle vise à apporter aux élèves :

  • des connaissances relatives à leur santé et leur bien-être, notamment dans le domaine des addictions ;
  • des informations sur les produits (tabac, alcool, drogues illicites), leurs effets et sur la législation en vigueur ;
  • une mise à distance critique des stéréotypes et des pressions sociales poussant à la consommation ;
  • une information sur les ressources d’aide et de soutien dans et à l’extérieur de l’établissement.

Dans le but de rendre ces ateliers de prévention interactifs, c’est sous forme de Quizz que l’intervenante a sensibilisé les élèves. Et certaines des réponses sont étonnantes !

A la question : « Le tabac et l’alcool sont des drogues comme la cocaïne ou le cannabis ? »
Certains élèves pensent que :

  • Le tabac et l’alcool ne sont pas des drogues car ces substances ne sont pas illégales.
  • Si l’on consomme de temps en temps un peu d’alcool, ce n’est pas dangereux.
  • Ce n’est pas grave si l’on fume ou l’on boit qu’en soirée.
  • La cigarette électronique n’est pas dangereuse si elle ne contient pas de nicotine.
  • Respirer la fumée des autres c’est moins dangereux pour la santé car on n’avale pas les produits dangereux.
  • Si un mineur est interpellé pour trafic de drogue, il n’ira pas en prison car les prisons sont réservées aux personnes majeures.

Au travers de ces réponses, on prend conscience que du haut de leurs 14 ou 15 ans, nombreux sont les adolescents qui ont une connaissance erronée des drogues. Ils assimilent la dangerosité à la légalité et ils négligent totalement le côté dépendance.

Il faut savoir qu’un joint de cannabis équivaut à six cigarettes de tabac. La molécule D9THC présente dans le cannabis provoque des dégâts irréversibles sur le cerveau puisqu’elle entraîne, en moins d’une minute, la mort des neurones et par voie de conséquence des problèmes de concentration, de mémoire et un syndrome amotivationnel. Ces effets sont irréversibles.

Une parenthèse sur les boissons énergisantes, type Red Bull. Des études ont démontré qu’ajouter de l’alcool au Red Bull peut provoquer les mêmes effets que la Cocaïne, conduisant jusqu’au Bad trip.

A la question : « Pourquoi les jeunes peuvent-ils avoir envie de consommer des drogues ? »
Certains élèves pensent que :

  •  Ce n’est pas grave pour une fois
  •  Pour faire le malin
  •  Pour essayer, c’est une expérience
  • Pour être joyeux
  • Par curiosité
  • Pour se relaxer
  • Pour réfléchir

A la question : « Pourquoi les jeunes peuvent-ils avoir envie de NE PAS consommer des drogues ? »
Certains élèves pensent que :

  • Pour ne pas faire comme les autres
  • Pour ne pas subir les effets secondaires
  • Il est très difficile de s’en procurer
  • L’alcool fait grossir
  • Ils sont sensibles à la prévention

Aucun des élèves présents ne pense aux problèmes de santé qui peuvent être engendrés ou aux performances sportives qui peuvent être altérées. Ces deux questions qui s’opposent mettent en exergue que naturellement les élèves ont la possibilité de faire des choix responsables !