LES LITTÉRAIRES à ST DO, UNE VÉRITABLE FAMILLE

Ancienne élève de St Do, Mme Agnès Jarrin est professeur de français et de littérature à Saint Dominique depuis 1981. Après avoir enseigné au collège pendant quelques années, elle est depuis 2005, professeur principal en 1ère L : un vrai projet de vie, une véritable vocation, le rêve de tout enseignant de français !

 

 

UN COMBAT DE CHAQUE ANNÉE

Depuis dix ans, la série L n’a pas suivi la voie de l’expansion des autres séries du bac. Quand le nombre des bacheliers scientifiques a doublé, celui des littéraires a régulièrement baissé.

Eh oui, la série L a mauvaise presse et l’un des objectifs majeurs de la réforme du lycée en cours est de la réhabiliter en mettant fin à la hiérarchie entre les séries et en faisant de la série L une série d’excellence pour l’apprentissage des langues vivantes et la connaissance de l’international.

C’est d’un problème d’image dont souffre le plus aujourd’hui cette série : elle est souvent présentée, de façon caricaturale, comme une série sympathique, où l’on a du temps pour soi, peuplée pour l’essentiel de jeunes filles généralement fâchées avec les mathématiques, et qui ne mènerait à rien hormis, pour les meilleurs, au métier d’enseignant.

Me battre contre ses idées préconçues présentes dans l’inconscient collectif, tel est mon combat depuis dix ans. Promouvoir cette filière pour qu’elle ait sa raison d’être et d’exister en démontrant qu’un Bac L ouvre sur tout et ne ferme aucune porte si ce n’est médecine et ingénieur.


PROMOUVOIR LA LITTÉRATURE A ST DO

Afin de promouvoir la littérature, son existence, sa place, son intérêt, sa beauté, j’ai organisé pendant quelques années des tables rondes ou se côtoyaient élèves de 2nde, 1ere et terminale et grands écrivains contemporains.
Une grande fierté que d’avoir accueilli Jean d’Ormesson, Jacques Chancel, David Foenkinos, Romain Puertolas, Carole Martinez, Antoine Compagnon, professeur au collège de France…

Extraits du livre d’Or….


 

PERSPECTIVES PROFESSIONNELLES

Élargissez votre culture, faites ce qu’il vous plait !

Faisant suite à un BAC littéraire, les études supérieures peuvent conduire à de nombreux métiers comme les métiers de l’information et de la communication, au journalisme, à l’édition, à la traduction et l’interprétariat, à la publicité…
Sans oublier l’art et la culture (graphisme, design, architecture, culture, patrimoine, audiovisuel, théâtre, cinéma, musique et danse). Assorti d’une formation complémentaire en « Droit et Enjeux du Monde Contemporain » qui prendra effet dès la rentrée 2017/2018, les élèves peuvent également s’ouvrir au métier de commissaire-priseur.

Les littéraires peuvent aussi s’orienter vers les métiers du droit, des ressources humaines, du marketing ou du tourisme.
Et pour les élèves qui ne sont pas allergiques aux maths, ils peuvent choisir cette spécialisation dès la 1ère, et ainsi prétendre pouvoir intégrer n’importe quelle grande école de commerce. Pour information, le programme de la spé Maths en L est identique à celui des E.S.

 

 LES LITTÉRAIRES à ST DO, UNE VÉRITABLE FAMILLE

Au fil des années, j’ai développé avec les L des relations très particulières, nous formons une famille. Nous nous voyons également en dehors de la classe, pour prendre un verre ou aller au théâtre. Pour autant je reste leur professeur, je ne suis pas leur copine, je reste à ma place.

C’est une immense satisfaction pour moi. La magie de mes débuts d’enseignante est intacte et je suis toujours aussi heureuse d’aborder la littérature. Je ne me suis jamais lassée. C’est magique.

Poème écrit par Agnès Jarrin à l’attention des élèves

On n’enseigne pas en L comme l’on enseigne en S ou en ES. Ce n’est pas du tout les mêmes profils d’élèves. Ce sont des adolescents très attachants, avec beaucoup de relief et de profondeur. Ils ne sont pas formatés comme en S. Il faut les encourager, les accompagner.
Afin de parfaire cet esprit de famille, je me suis aussi attachée à créer une véritable connexion entre les 1eres et les Terminales L, en multipliant les opportunités de rapprochement.
C’est une vraie rencontre de chaque année !


LE SPECTACLE DES L

Depuis 10 ans, afin de rassembler tous ces littéraires autour d’un projet commun, j’organise un grand spectacle annuel mis en scène et interprété par les 1eres et les Terminales L. Cela permet aux élèves de développer un sentiment de fierté vis à vis de la filière littéraire et de montrer aux autres lycéens ce qu’ils savent faire, leurs talents.

Ce spectacle a son propre ADN culturel et artistique. Il est très différent de la BAT. Avec plus de vingt numéros, tous les arts y sont représentés : la littérature, les textes, la poésie, la danse, la musique classique, le théâtre, l’opéra … Toutes les muses !


VOS ENFANTS PEUVENT AUSSI RENCONTRER LE PLAISIR

N’ayez pas peur ! Si vos enfants ont envie, s’ils sentent qu’ils ont des capacités dans les matières littéraires, laissez-les choisir le lycée qu’ils souhaitent vivre. Que ce ne soit pas une contrainte ! Ils peuvent aussi s’épanouir et rencontrer le plaisir.
8 heures d’équations en terminale S quand on n’est pas motivé … Cela pose question … Contrairement aux idées reçues, on ne va pas en S pour briguer Sciences Po ! Et il vaut mieux obtenir un très bon Bac L qu’un Bac S avec un niveau moyen.
Et n’oubliez pas que le pôle linguistique de cette série revêt également une grande importance tant au niveau de l’ouverture aux cultures européennes qu’au niveau d’une pratique devenue indispensable dans le monde moderne.