S. Hilt, responsable des 3ème

Originaire de Lille, Madame Hilt a deux enfants (en 3ème et Terminale). Après avoir été professeur d’allemand au collège Paul Claudel d’Hust dans le 7ème arrondissement de Paris, Madame Hilt a rejoint l’équipe éducative de St Do, il y a 5 ans, où elle est aujourd’hui à la fois responsable des 3ème et professeur d’allemand.

« La classe de 3ème est une classe difficile car nous accueillons des élèves
qui sont soit des cœurs à prendre, soit des cœurs brisés, soit des écoeurés … »

Nous avons découvert lors de ce portrait un professeur profondément impliqué dans l’Europe qui essaie de transmettre à ses élèves un regard politique, économique et sociétal actuel, en rapport avec les thèmes du programme.
Une responsable de niveau impliquée dans la scolarité de nos enfants, aussi bien sur le plan humain que purement scolaire.

Le projet numérique à St Do ou comment éveiller l’attention des élèves par le biais d’un nouvel outil…

Enfin, afin de de nous éclairer sur les changements du Brevet 2017, Madame Hilt a levé le voile sur de nombreuses questions. Comment sera évalué l’élève ? Qu’est-ce que le socle commun ? Quelles sont les nouvelles matières présentes au Brevet 2017 ?

C’EST LA MAÎTRISE DU SOCLE COMMUN QUI COMPTERA

La principale différence cette année c’est qu’il n’y a plus de contrôle continu pour l’obtention du brevet. Plus question d’additionner les notes obtenues en contrôle continu tout au long de l’année.

C’est l’évaluation des huit composantes du socle commun lors du conseil de classe du troisième trimestre, qui comptera.
Les huit composantes du socle commun prises en compte sont donc :

  • Comprendre, s’exprimer en utilisant la langue française à l’oral et à l’écrit
  • Comprendre, s’exprimer en utilisant une langue étrangère et, le cas échéant, une langue régionale
  • Comprendre, s’exprimer en utilisant les langages mathématiques, scientifiques et informatiques
  • Comprendre, s’exprimer en utilisant les langages des arts et du corps
  • Les méthodes et outils pour apprendre
  • La formation de la personne et du citoyen
  • Les systèmes naturels et les systèmes techniques
  • Les représentations du monde et l’activité humaine

L’évaluation du socle commun représentera 400 points. Ces points seront attribués en fonction de la maîtrise qu’en aura chaque élève en fin d’année scolaire. Une maîtrise insuffisante (10 points), une maîtrise fragile (25 points), une maîtrise satisfaisante (40 points) et une très bonne maîtrise (50 points)

A ce socle commun, s’ajouteront les épreuves de l’examen – le français, l’histoire-géographie et l’EMC, les mathématiques, les SVT, la physique-chimie et la technologie ainsi que l’EPI – qui représenteront 300 points.

Le français, l’histoire-géographie et l’enseignement moral et civique seront évalués sur 100 points.
La première partie de l’épreuve, histoire géo et EMC, durera 2h et sera évaluée sur 70 points.
Cela concernera des compréhensions de documents et des questions sur le programme.
A cela s’ajoutera 1h de compréhension de textes littéraires et artistiques.
Cette première partie mettra en lumière la capacité des élèves à analyser, à comprendre des documents, à mobiliser des connaissances en lien avec la thématique abordée.
La deuxième partie sera uniquement consacrée au français. Elle sera évaluée sur 30 points et durera 2h.
Les élèves devront faire une dictée d’un texte de 600 signes, une réécriture et une rédaction. Concernant la rédaction, deux sujets seront proposés, soit un sujet de réflexion, soit un sujet d’invention.

Les mathématiques, les SVT, la physique-chimie et la technologie seront évaluées sur 100 points.
Une première épreuve portera uniquement sur le programme de mathématiques.
Cela durera deux heures et représentera 50 points.
Une deuxième épreuve, nouveauté cette année, déterminera deux sujets par tirage au sort : soit Physique Chimie et SVT, ou Physique Chimie et Technologie ou SVT et Technologie. Cette deuxième épreuve durera 1h et sera évaluée également sur 50 points.

Enfin, l’épreuve orale ( E.P.I ) sera évaluée sur 100 points.

A cela s’ajouteront des points d’enseignement de complément, c’est à dire ici à St Dominique le latin. Si la maîtrise du programme de latin est atteinte, l’élève aura 10 points bonus et si elle est dépassée, 20 points.

L’élève sera reçu s’il cumule 350 points sur les 700.
Il obtiendra la mention : « Assez bien » s’il cumule plus de 420 points, « Bien » s’il cumule plus de 490 points et « Très bien » s’il cumule plus de 560 points.

Les diplômes seront remis aux lauréats lors d’une cérémonie républicaine en début d’année scolaire suivante.

Que trouve-t-on exactement derrière le terme (E.P.I.) ?

Les E.P.I. – Enseignements Pratiques Interdisciplinaires – font parties d’une épreuve du brevet. C’est ce qu’on appelle la soutenance orale d’un projet. Le but est de réunir des professeurs de matières différentes autour d’un projet commun. En 3ème D par exemple, l’anglais et l’histoire géo se retrouvent autour du thème de l’Astronomie. Par groupe de deux ou trois, les élèves préparent leur sujet avec leurs professeurs durant un semestre. A l’issue du premier semestre, deux nouvelles matières collaboreront pour définir un nouveau sujet. Les élèves pourront donc choisir entre l’un ou l’autre des sujets pour leur soutenance.

Cette épreuve sera évaluée sur 100 points avec un coefficient de 2 – autant que les mathématiques ou le français – à partir du 15 avril au sein de St Dominique.

Le jury sera composé de deux professeurs de St Do qui évalueront le fait que les élèves savent parler dans un bon français et s’exprimer face à un public.